Découverte de la Tanzanie : ce que vous devez savoir

La Tanzanie est une destination recherchée pour un safari et où l’on peut profiter de plages de rêve. Mais il y a bien d’autres choses, telles qu’une nature bouleversante et des villes à découvrir. Ce pays d’Afrique subsaharienne, situé au large de l’océan Indien, est devenu à la mode auprès des voyageurs. Les arrivées de touristes ont augmenté de 7 % en 2017, c’est une démocratie stable et, même s’il appartient encore au groupe des pays à faible revenu, il ne cesse de se développer.

De nombreux parcs nationaux

La Tanzanie a alloué plus de 25 % de son territoire à la conservation de la faune sauvage. Dans cette vaste extension, il est possible de réaliser des safaris de toutes sortes, de toutes durées et pour tous les budgets. Il suffit de vous rendre sur https://tanzaniaspecialist.fr/ . Les parcs nationaux du Serengeti, de Tarangire et du lac Manyara, ainsi que la zone de conservation du Ngorongoro sont les zones privilégiées, car elles sont situées dans le nord, à quelques heures de route de l’aéroport international d’Arusha. Les zèbres et les flamants roses font partie du paysage habituel du parc national du lac Manyara, dans le nord de la Tanzanie.

La meilleure saison pour s’y rendre

Il est possible de visiter ces terres à tout moment, mais le meilleur moment est sans doute la saison sèche (d’août à octobre), lorsque les animaux quittent leurs tanières pour chercher de l’eau, et aussi lorsque se produit la grande migration de centaines de milliers de gnous et de zèbres. La plupart de ses parcs abritent les “cinq grands”. Il s’agit du lion, du rhinocéros, de l’éléphant, du léopard et du buffle. Le terme a été inventé par les explorateurs colons au XIXe siècle pour désigner les mammifères plus difficiles à chasser. Bien sûr, aujourd’hui, il n’y a aucune garantie qu’ils seront vus. C’est une question de patience et de chance.

 

L’archipel de Zanzibar

Toute personne curieuse des ravages de l’esclavage devrait visiter l’archipel de Zanzibar. Bien que la première chose à laquelle on associe ces îles tanzaniennes soit les plages aux eaux turquoise transparentes et le tourisme de bien-être. Elles ont un passé sombre qui peut se résumer à un seul fait : Stone Town, la vieille partie de la capitale, Zanzibar City, a l’honneur douteux d’avoir été le plus grand port de commerce d’esclaves d’Afrique de l’Est au XIXe siècle.

Stone Town vaut bien un séjour pour s’émerveiller de la beauté décadente d’une ville si belle et si évocatrice qu’elle est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2000. La chose la plus amusante à faire est de se promener dans ses rues étroites et d’observer la routine des habitants, l’agitation du marché de Darajani et son merveilleux artisanat, particulièrement évident dans ses célèbres portes en bois sculpté. On y trouve de nombreux hôtels, restaurants, boutiques (aites attention à la possibilité d’acheter de la tanzanite, une pierre précieuse qui n’est extraite que dans ce pays) et activités guidées : des visites de la ville aux excursions sur l’île voisine de Prison, qui abrite des tortues de plus de 150 ans.